Visitez cette page : Bien se renseigner

En savoir plus à propos de Visitez cette page

Confectionner votre e liquide DIY ( ou Do It Yourself ), est économe et créatif de recevoir un produit à vapoter adapté à vos goûts et à vos besoins. En mélangeant trois composants simples, une base, des arômes et de la substance nicotinique, vous recevrez une solution qui ne demandera qu’à être vaporisée pour vous offrir des volutes de vapeurs aux goûts riches et variées ! Vous le transporterez dans une fiole en verre ou en plastique, et vous pourrez déterminer toutes ses spécificités comme sa viscosité, afin d’éviter toute fuite lors de l’utilisation. Le passage à la cigarette électronique vous a déjà fait faire des économies ? C’est une excellente nouvelle, mais vous pouvez réduire encore plus les frais liés à votre consommation en faisant vous-même votre e liquide DIY. En effet, un e liquide fait maison coûte jusque 10x moins cher qu’un juice préfait ! C’est donc une économie pour votre portefeuille, et un formidable moyen d’expérimenter la vape, et d’apprendre à connaître vos goûts, pour trouver LA recette qui vous éloignera à tout jamais du tabac ! Les possibilités de personnalisation sont infinies, et quelques idées de base vous feront passer de débutant tenté à véritable spécialiste du juice-making !

Les bases de nos e-liquides sont composées de propylène glycol d’origine végétale ( PG ), de glycérine végétale ( VG ). On parle alors de base e-liquide PG/VG. Tous les de recharges liquides n’utilisent pas forcément un PG d’origine végétale, il s’agit là d’une de nos particularités. Nous préparons ensuite des bases liquide PG – VG nicotinées en ajoutant de la substance nicotinique USP dans différents taux. Nous confectionnons de même des bases sans substance nicotinique. Le Propylène Glycol et la Glycérine Végétale sont donc complémentaires et sont les premiers composants qui vont créer le e liquide. Le propylène glycol ou PG est un composant bien connu et il est considéré comme non toxique, même en exposition répétée et prolongée. Il peut être issu de pétrochimique ou d’origine végétale; nous utilisons pour nos recharges liquides uniquement un PG d’origine végétale. Il s’agit à la fois d’un conservateur et permet de créer une vapeur d’eau. Il est utilisé par exemple depuis très longtemps dans les médicaments inhalateurs. Il possède beaucoup propriétés : le PG permet tout d’abord d’homogénéiser le mixe, de conserver les qualités gustatives des goûts et de concevoir de la vapeur professionnelle.

Pas de vapeur sans e-liquide. Cette solution visqueuse et parfois ambrée renferme en elle bien des secrets gustatifs mais les ingrédients principaux dont elle est constituée restent très accessibles. Dans notre guide sur le fonctionnement d’une cigarette électronique nous faisons le saut aujourd’hui du e-liquide, en regardant de près sa matière. Cet ingrédient est la clé du e-liquide tel qu’il est utilisé depuis des années dans les recharges pour cigarettes électroniques mais sa présence dans nos produits de consommation est bien plus commune que vous ne le pensez. Le propylène glycol ( PG ) est en effet grandement utilisé, et ce depuis très longtemps, comme humidificateur dans les produits cosmétiques, pharmaceutiques et dans l’alimentaire ( E1520 ). Nous le respirons, l’ingérons et le badigeonnons. Lisez cet article pour tout savoir sur le propylène glycol. Également utilisée dans l’alimentation ( E422 ), la cosmétique ou la pharmacie, la glycérine végétale ( VG ) ne présente pas de dangers pour l’organisme par direction digestive ou cutanée. Aussi nommé glycérol, cet ingrédient dans les recharges liquides est issu de la transformation d’huiles végétales. Les arômes utilisés dans les recharges liquides pour cigarette électronique sont généralement de qualité alimentaire et peuvent être fournis partout dans le monde, notamment en France.

La personne qui débute dans la cigarette électronique, appréciera ou non l’expérience en fonction du e-liquide choisi. En effet, si le vapoteur sent une impression de manque malgré beaucoup bouffées de vapeur pro ou s’il n’apprécie pas la saveur du e-liquide, alors il se détournera de la cigarette électronique pour repasser vers ses cigarettes classiques habituelles. C’est sure une chose à éviter. cependant, il n’y a pas une marque ou un vrai nom de eliquide parfait pour engager, tout est question de goût, d’habitude. Ce guide a pour objectif de vous épauler dans ce choix de e-liquide. Pour choisir votre e-liquide, il faut sélectionner vos habitudes de consommation de cigarettes actuelles. Cela reste un bon indicatif mais ce n’est pas le seul. Votre façon de vaper, le matériel, votre bonheur, bref chaque vapoteur doit déterminer son dosage à titre personnel. Votre dosage de nicotine induira sur deux effets importants. Attention : ces correspondances de substance nicotinique sont à considérer en fonction du modèle de cigarette électronique que vous utilisez. Ces valeurs correspondront à un vapoteur débutant qui utilisera un modèle de puissance modérée ( entre 10 et 20 w environ ). Avec un exemplaire beaucoup plus puissant ( 30 à 50 w ), il est possible que vous devrez descendre ce taux de substance nicotinique, sinon le hit risque d’être trop fort. En effet, plus d’énergie veut dire plus de vapeur d’eau et de ce fait, un apport immédiat en nicotine plus intense. généralement, plus la puissance est élevée et plus le vapoteur descendra son taux de nicotine à 6 ou même 3 mg de substance nicotinique.

elle se trouve être une question centrale pour les fumeurs qui entament un sevrage avec une cigarette électronique : quel taux de nicotine vais-je adopter pour arrêter de fumer ? Beaucoup paraissent avoir peur de cette substance, diabolisée à tort. Pourtant, la substance nicotinique contenue dans les e-liquides pour cigarette électronique est pure et ne s’associe à aucun composant dangereux ou risqué pour la forme. Dans les eliquides, la nicotine permet de apprécier le « hit »; il s’agit d’un léger picotement en gorge qui rappelle celui de la cigarette et réconforte ainsi les nouveaux vapoteurs. Paradoxalement, la présence de substance nicotinique assiste se sevrer subtilement puisqu’elle permet d’éviter ainsi la sensation de manque. La sensation liée à l’absorption de substance nicotinique dépend de même du matériel utilisé. Le ressenti sera différent avec un set-up plus ancien mais ce sont les cigarettes électroniques dites de première génération qui sont utilisées comme référence pour coach les fumeurs sur le taux à choisir. Voici quelques conseils, à titre informatif, sur le dosage adapté aux différents profils de fumeurs :

La substance nicotinique a pour but de développer le fameux hit en gorge, dont beaucoup de fumeurs sont dépendants. Le taux de nicotine que vous mettrez dans vos e liquides variera donc en fonction de votre profil de fumeur. Une personne qui fume peu n’aura pas besoin d’avoir un hit en gorge prononcé alors qu’un fumeur fréquent recherchera un hit puissant. Les additifs ne sont pas nécessaires et sont en effet souvent utilisés par les vapoteurs expérimentés. Ils aident à complexifier une le modèle, en apportant une touche sucrée, acidulée, pimentée etc. Ils sont à rajouter à votre mixe à hauteur de 1% maximum. En voici quelques exemples. Le choix du e-liquide pour cigarette électronique est très important. Si vous avez bien choisi votre e cigarette, un mauvais e-liquide pourra vous empêcher d’adhérer à la cigarette électronique et vous empêcher d’arrêter de fumer. Il est ainsi critique de bien choisir et aussi de ne pas remplacer si l’on n’est pas ne doutant pas la première fois. Avec la e cigarette, il faut parfois faire des contrôles avant d’être entièrement ne doutant pas ! il existe très de e liquides que vous n’allez sans aucun doute pas tomber sur la d’effets parfaite du premier coup. Donc lisez bien ce guide si c’est votre premier achat. Malgré nos conseils, c’est possible que vous soyez un peu déçu au début, alors n’abandonnez pas !

Tout savoir à propos de Visitez cette page